Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller au contenu
Accueil Actualité

Le temps qui passe... Édito de Denys BRUNEL

Le temps qui passe... Édito de Denys BRUNEL
  • Immobilier
  • décembre 2017
Chers Adhérents,

Comme vous le savez, j’ai dépassé les 5 ans de présidence de la Chambre, cela me paraît une durée correcte, d’autant plus que j’y ai consacré énormément de temps, beaucoup plus que prévu, et que j’ai la légitime ambition de me consacrer à d’autres tâches.

Je ne vous cache pas que notre principal souci est la baisse du nombre des adhérents, hélas pas nouvelle, mais qui s’accentue sous l’effet de quatre phénomènes :
- l’âge élevé moyen de nos adhérents ; lorsqu’un adhérent meurt ou ne veux plus s’occuper de gérer ses biens immobiliers, il n’est pas remplacé ;
- la complexité croissante et le vibrionisme juridico-fiscal détournent certains de nos adhérents de la gestion directe : ils pensent alors qu’ils n’ont plus besoin de la Chambre ; à tort car quelle que soit la qualité du gestionnaire, il est indispensable d’avoir les informations et les moyens de le contrôler. D’autant plus que des phénomènes nouveaux apparaissent : visites 3D, gestion à distance grâce à des logiciels, bref « ubérisation » … Pour ma part, je crois qu’il est urgent que notre Chambre entre de plein pied dans ce nouveau monde ;
- la fiscalité croissante, les absurdités de la loi ALUR entraînent chez certains la vente de leur patrimoine immobilier français au profit d’investissements locatifs à l’étranger ;
- enfin, et j’assume ces défaillances, notre service n’a pas été ces derniers temps au niveau de réactivité et de qualité souhaitable.

En revanche, un certain nombre de points positifs ont été acquis :
- des partenariats, débutés il y a 4 ans et qui en vision 2018 doivent dépasser 200 000 € HT par an. De plus, certains d’entre eux nous aident dans la conquête d’adhérents (Barnes, Citya, Loiselet & Daigremont, Orange,…) ;
- la réduction des effectifs et des frais, ce qui me fait penser que nous sommes en 2017 proches de l’équilibre hors exceptionnel ;
- le développement des activités culturelles (grâce à Philippe SEMERDJIAN et Jean-Marie CATABELLE) et d’activités nouvelles comme les assurances.

Je ne quitte donc pas cette responsabilité sans tristesse et je tiens à vous remercier très chaleureusement car votre soutien ne m’a jamais manqué.

Je souhaite plein succès à mon successeur, Jean-Marie CATABELLE si telle est la décision du Conseil d’Administration et, dans la mesure où il le souhaitera, mon aide ne lui fera pas défaut.

Bien fidèlement vôtre,
Denys BRUNEL
Président de la Chambre Nationale des Propriétaires